Réalité culturelle

Une personne met fin à ses jours toutes les 40 secondes. Ainsi, près d’un million de personnes se donnent la mort à travers le monde chaque année. Le suicide fait davantage de victimes que la guerre ou les catastrophes naturelles et concerne le monde entier, avec toutefois de fortes disparités.

Selon les estimations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), en 2012, près d’un million de personnes se sont suicidées et ce chiffre est augmenté par 20 en ce qui a trait aux tentatives de suicide à travers le monde.

Au Québec, il y a plus de un suicide par jour. En Abitibi-Témiscamingue, entre 2011 et 2015, la moyenne se situait à 33,8 suicides par année, ce qui représente 1,3 suicide bimensuellement. En France, 5% des hommes et 13% des femmes ont fait au moins une tentative de suicide au courant de leur vie. En Suisse et dans les pays scandinaves, les taux de suicide sont les plus élevés de toute l’Europe. En Grèce, en Italie et en Arabie Saoudite, le taux de suicide est bas.

Comment expliquer ces phénomènes?
Les études sociologiques qui ont abordé cette question ont démontré que ce phénomène est lié aux valeurs et aux cultures de sa société. Dans les sociétés développées et industrialisées, par exemple, nous constatons un éclatement au niveau de la famille versus le travail, le syndrome des performances est aussi très présent dans ces sociétés.

Taux comparatif de mortalité par suicide

Année Pays Taux (pour 100 000 habitants)
2012 Arabie Saoudite 0,4
2012 Grèce 3,8
2012 Italie 4,7
2012 Espagne 5,1
2012 États-Unis 12,1
2011 Le Québec 13,7
2012 Japon 18,5
2012  Abitibi-Témiscamingue 23,1
2012 Corée du Nord 38,5